Civisme et Savoir-vivre

Civisme et Savoir-vivre
- Le civisme et le savoir-vivre
- Les nuisances sonores
- La propreté
- Les déjections canines
- Les animaux errants

Le civisme et le savoir-vivre

Le civisme, c'est l'affaire de tous !

Nous sommes trop souvent interpellés par des comportements inacceptables : intrusions dans des lieux privés, vols de plantations, dégradations diverses, tapage nocturne, abandon de déchets sur la voie publique. Nous déplorons ces actes de malveillance qui ternissent notre quotidien et nuisent à notre environnement. Nous faisons appel à la responsabilité citoyenne de chacun pour que de tels actes cessent. Dans la vie quotidienne, le civisme constitue un élément indispensable du "bien vivre ensemble". Il se fonde sur la reconnaissance et le respect de l'autre. Un effort de chacun contribuera à une amélioration certaine de la vie de tous.

Les nuisances sonores

Un arrêtédu 30 décembre 1999 fixe les interventions des activités susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, tels que tondeuses à gazon, pompes d'arrosage à moteur à explosion, tronçonneuses, scies mécaniques ...

Celles-ci ne peuvent être effectuées que :

  • les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h 30
  • les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h
  • les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h seulement

La propreté

La propreté (chaussées, trottoirs, murs, espaces verts, parterres, salles…) doit être une préoccupation constante de chacun.

Elle tient une place essentielle dans l'image que notre commune projette auprès des usagers et des visiteurs de passage.

En modifiant certains comportements, en prévenant ces gestes trop courants d'incivilité, en ne jetant pas, mais parfois en ramassant, nous contribuons à l'embellissement de notre cadre de vie.

Les déjections canines

Des distributeurs de sacs pour déjections canines sont disponibles sur la commune (près de la Maison Commune de Loisirs et en centre-bourg). Des sacs sont aussi disponibles dans les commerces.

Les animaux errants

La divagation d'un animal résulte d'un abandon, d'un défaut de garde ou de surveillance. Les animaux livrés à eux-mêmes peuvent devenir un danger pour la sécurité, la sûreté et la tranquillité publique.

Ceci est répréhensible et passible d'une amende de 2ème classe suivant les articles R.224 et R.233/1° du Code de la Route.

Il est expressément défendu de laisser errer ou divaguer les animaux sur le territoire de la commune. Vous pouvez consulter l' Arrêté municipal joint.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes