II- La vie au XVIIIe siècle

Les faits marquants de la vie du Longeron au XVIIIe siècle

­­En 1789, la commune du Longeron comprenait 193 feux. A cette époque, le Longeron était certainement une des communes les plus pauvres de l'arrondissement de Beaupréau. Certaines statistiques relatent que la population était essentiellement constituée de gens mendiants et pauvres. La cherté des grains ainsi que la crise de l'industrie, sont les principales causes avancées pour expliquer cette pauvreté.

Les décisions prises à l'époque de la Révolution Française ont profondément marqué l'histoire du Longeron. Une de celles-ci fut la mise en place des départements dont les limites ont été simplifiées par rapport aux anciennes provinces. La Sèvre fut utilisée pour séparer les départements. La partie du Longeron appelée « enclave » se retrouva ainsi dans un département différent du reste de la commune. C'est pour cette raison qu'elle a été partagée ensuite entre les communes de Tiffauges et de Saint Aubin des Ormeaux.

Une autre décision que l'on peut également citer est la constitution civile du clergé.­­

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes